Prague, République tchèque

Avril 2011


REGI – avec sa mère en 2011

Il semblerait, qu’après de longs mois de soins, deux opérations, des séances de rééducation et de physiothérapie, Jiří ait fait des petits pas en avant. Mais rapporté à sa volonté et à ses forces, cela représente des kilomètres. Trois ans après, l’Adjudant-chef Schams est aujourd’hui quadraplégique.

 

Il reste dépendant de l’aide des autres, ne voit plus que d’un oeil et parle avec beaucoup de diffi cultés. L’éclat de métal situé près du cerveau est à l’origine de ces diffi cultés. Et cet éclat, en l’état actuel de la neurochirurgie, est inopérable. Malgré cela, Jiří arrive à faire des choses qu’il a dû apprendre à faire
avec douleur et forces. Avec une main, il manie le téléphone mobile et maintenant il arrive à enlever son teeshirt. Il parle lentement et avec diffi cultés, mais arrive à dire tout, souvent avec humour et sarcasme.

De plus, maintenant il essaie de marcher avec l’aide de ses béquilles. Ce qui l’aide à avancer, ce sont ses collègues du travail qui lui rendent visite souvent et lui font savoir qu’il est toujours « l’un d’entre eux ». Autrement dit, qu’ils ne l’ont pas oublié. Malgré cette situation, pour certains assez terrifi ante,
Jiří ne se lamente pas sur son sort. Il y a un certain temps, on lui a demandé, s’il le ferait à nouveau s’il pouvait le refaire… ? Sans hésiter, il a confi rmé…

Malheureusement, la plupart du temps il reste enfermé dans son appartement situé au 3ème étage à Stodůlky à Prague 13. Il a besoin d’assistance en permanence en raison de l’impossibilité d’avoir une habitation sans obstacles.

Habitation actuelle de Regi – Jiří Schams

Prague 13 - Stodůlky, appartement au 3ème étage, année 2011